Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque je suis arrivé à l'aéroport de Keflavík, j'ai monté mon vélo, ma remorque puis j'ai pris la route. Au premier rond-point je me suis dit : "je vais à gauche ou je vais à droite ?". Je n'avais pas envie d'aller vers Reykjavík alors j'ai pris à gauche. Ce choix, complètement libre fut déterminant pour la suite de mon voyage. J'ai fait près de 60 km en grande partie sous la pluie avec un vent de face avant d'arriver à Grindavík. Je me suis demandé sincèrement ce que je venais foutre en Islande. Je me suis installé au camping de Grindavík qui se trouve être le plus beau camping d'Islande.

Le lendemain matin, une fois remis de ma sale journée de la veille, je croise un jeune canadien, Jeffrey qui me propose de venir avec lui boire un café. Je décline l'invitation car j'aimerai déjeuner tranquillement au camping. Il revient 30 minutes plus tard et me dit : "Fred, j'ai rencontré le patron du café qui se trouve au port, il nous attend dehors et nous propose de nous promener dans son pick up". Ni une, ni deux, je me retrouve dans le pick up de Kristinn prêt pour faire un tour. Kristinn va nous promener pendant plusieurs heures dans la région de Grindavík, jusqu'à Reykjavík. Au retour, nous nous posons au café pour boire un café et manger une bonne soupe de Homard.

C'est là que je rencontre Siggi. LA RENCONTRE qui va donner le LA de ce voyage incroyable. Tout ça parce que j'ai tourné à gauche. Il faut faire confiance à la vie finalement car elle peut vous emmener vers l'inattendu, vers le magique ! Je suis finalement resté les 10 premiers jours de mon voyage à Grindavík et les 13 derniers jours. J'y ai fait certaines des plus belles rencontres de ces 3 mois passés là-bas. J'ai passé de nombreuses heures avec Kristinn au Café à discuter de tout et de rien.

Le Café Bryggjan est un de ces endroits où vous vous sentez bien, très bien même. Vous pouvez boire un café à 9:00 le matin entouré de marins-pêcheurs retraités qui parlent de poissons et de pêches. Vous pouvez aller manger une soupe de homard vers 12:00 entouré des Islandais qui travaillent au port ou dans les différentes Fish Factories de la ville. Vous pouvez venir boire un verre vers 17:00 et croisé des tricoteuses qui se réunissent pour boire un coca et tricoter. Vous pouvez venir un soir et écouter des musiciens en live (ambiance assurée !). Vous pouvez venir un dimanche après-midi de match et regarder Manchester United / Liverpool tout en dégustant un excellent méchoui d'agneau accompagné de salade et de pommes de terre nappées de gravy sauce.

Bryggjan Café c'est le lieu de la liberté ! Mon endroit préféré. Peut-être que vous croiserez Siggi. Au premier abord il vous fera sûrement peur, vous déstabilisera probablement mais Siggi est un type incroyable. Ecoutez-le. Il vous fera rire ou pleurer. Pour ma part j'ai ri ET pleurer. Son histoire est visible ICI.

Venez découvrir mon travail photographique sur mon site : www.frederickcarnet.com

Si vous avez des questions, contactez-moi directement par e-mail (frederick.carnet@gmail.com), je serais beaucoup plus réactif que si vous me laissez un simple commentaire à la fin des articles...J'ai trop souvent remarqué des commentaires 2 ou 3 mois après qu'ils aient été postés.

Bryggjan Kaffihús
Bryggjan KaffihúsBryggjan Kaffihús
Bryggjan KaffihúsBryggjan KaffihúsBryggjan Kaffihús
Bryggjan KaffihúsBryggjan KaffihúsBryggjan Kaffihús

Partager cet article

Repost 0